Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 06:56

Comme l'année dernière, Livraddict a lancé ses baby-challenges.

 

Le principe est simple. Il existe 15 catégories, contenant chacune les 20 livres les plus plébiscités par les livraddictiens. Le but est d'en lire un maximum de la sélection, pour chaque catégorie dans laquelle on est inscrit. Si un livre fait partie d'une série, on peut lire n'impore quel tome de la série.

Cette année, un petit plus a été rajouté : en plus de la liste des 20 meilleurs titres du genre, liste d'ouvrages "joker" ont été rajoutés. Il est donc possible de remplacer trois titres de la liste principale par trois ouvrages de la liste des jokers.

 

 

A la fin de l'année, des médailles seront remises suivant le nombre de livres lus.

Médaille d'or : 20/20

Médaille d'argent : 16/20

Médaille de bronze : 12/20

Médaille de chocolat : 8/20

 

Cette année, je m'inscris pour les 3 même baby-challenges (en espérant faire mieux que l'année dernière ^^') : fantasy, classique et drame.

 

~~~

 

http://imageshack.us/a/img35/6229/fantasyg.png

 

1 ~ Le Trône de Fer, intégrale, tome 3 de George R.R. Martin

2 ~ Le Pacte des Marchombres, tome 3 : Ellana : La Prophétie de Pierre Bottero

     Remplacé par Elantris, intégrale de Brandon Sanderson

3 ~ La Quête d'Ewilan, intégrale de Pierre Botter

     Remplacé par Fablehaven, tome 3 de Brandon Mull

4 ~ L'Assassin Royal, tome 13 : Adieux et retrouvailles de Robin Hobb

5 ~ Le Seigneur des Anneaux, tome 3 : Le Retour du Roi de J.R.R. Tolkien

6 ~ Les Royaumes invisibles, tome 3 : Le serment d'une reine de Julie Kagawa

7 ~ Fils-des-Brumes, tome 1 : L'Empire ultime de Brandon Sanderson

8 ~ Harry Potter, tome 7 : Harry Potter et les Reliques de la Mort de J.K. Rowling

9 ~ Druide de Olivier Peru

10 ~ Chronique du tueur de roi, tome 1 : Le Nom du vent de Patrick Rothfuss

11 ~ Les Bannis et les Proscrits, tome 4 : Le Portail de la Sor'cière de James Clemens

12 ~ Les Âmes croisées de Pierre Bottero

13 ~ L'Ange de la nuit, tome 2 : Le Choix des ombres de Brent Weeks

14 ~ Tobie Lolness, tome 2 : Les Yeux d'Elisha de Timothée de Fombelle

15 ~ Les Aventuriers de la Mer, tome 6 : L'Éveil des eaux dormantes de Robin Hobb

16 ~ Les Portes du secret, tome 2 : L'Apprenti magicienne / Le Souffle d'émeraude de Maria V. Snyder

17 ~ La Horde du Contrevent de Alain Damasio

18 ~ Kushiel, tome 1 : La Marque de Jacqueline Carey

19 ~ Tara Duncan, tome 06 : Dans le piège de Magister de Sophie Audouin-Mamikonian

       Remplacé par Les salauds gentilshommes, tome 1 de Scott Lynch

20 ~ Les Châteaux, tome 1 : Le Château de Hurle de Diana Wynne Jones

 

Les jokers :

1 ~  Elantris, intégrale de Brandon Sanderson
2 ~  Les Royaumes Oubliés : La Légende de Drizzt, tome 01 : Terre Natale de R.A. Salvatore
3 ~  Fablehaven, tome 3 : Le Fléau de l'ombre de Brandon Mull
4 ~  Le Cycle des démons, tome 1 : L'Homme rune de Peter V. Brett
5 ~  Les Salauds Gentilshommes, tome 1 : Les Mensonges de Locke Lamora de Scott Lynch

 

Départ : 9/20

Objectif : médaille de bronze

 

 

http://img651.imageshack.us/img651/2037/classique.png

 

1 ~  Anna Karénine de Léon Tolstoï
2 ~  Le Joueur d'échecs de Stefan Zweig
3 ~  Huis clos suivi de Les Mouches de Jean-Paul Sartre
4 ~  Raison et sentiments / Le coeur et la raison de Jane Austen
5 ~  Rebecca de Daphné Du Maurier
6 ~  Les Quatre Filles du Docteur March de Louisa May Alcott
7 ~  Roméo et Juliette de William Shakespeare
8 ~  Dracula de Bram Stoker
9 ~  Tristan et Iseut / Tristan et Iseult de Anonyme
10 ~  La petite Fadette de George Sand
11 ~  On ne badine pas avec l'amour de Alfred de Musset

        Remplacé par Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand
12 ~  Peter Pan de James Matthew Barrie
13 ~  Notre-Dame de Paris de Victor Hugo
14 ~  La Reine Margot de Alexandre Dumas
15 ~  Oedipe roi de Sophocle

       Remplacé par Autant en emporte le vent, tome 3 de Margaret Mitchell
16 ~  Vingt-quatre heures de la vie d'une femme de Stefan Zweig

        Remplacé par Le Comte de Monte-Cristo, tome 2 de Alexandre Dumas
17 ~  Le silence de la mer de Vercors
18 ~  La Mare au Diable de George Sand
19 ~  20 000 lieues sous les mers / Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne
20 ~  Le portrait de Dorian Gray de Oscar Wilde

 

Les jokers :

1 ~  Autant en emporte le vent, tome 3 de Margaret Mitchell
2 ~  Le Comte de Monte-Cristo, tome 2 de Alexandre Dumas
3 ~  Orgueil et Préjugés de Jane Austen
4 ~  Les Trois Mousquetaires de Alexandre Dumas
5 ~  Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand

 

Départ : 3/20

Objectif : médaille de chocolat

 

 

http://imageshack.us/a/img856/6962/drame.png

 

1 ~  Elle s'appelait Sarah de Tatiana de Rosnay
2 ~  Boys don't cry de Malorie Blackman
3 ~  Hate List de Jennifer Brown
4 ~  Battle Royale de Koushun Takami
5 ~  Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee
6 ~  La Poursuite du Bonheur de Douglas Kennedy

      Remplacé par Le maître des illusions de Donna Tartt
7 ~  Les Cerfs-volants de Kaboul de Khaled Hosseini
8 ~  Mille soleils splendides de Khaled Hosseini
9 ~  La Voleuse de livres de Markus Zusak
10 ~  Qui es-tu Alaska? de John Green
11 ~  Neige de Maxence Fermine
12 ~  Un cri d'amour au centre du monde de Kyoichi Katayama
13 ~  La Ballade de l'impossible de Haruki Murakami
14 ~  Toi contre moi de Jenny Downham
15 ~  La Jeune Fille à la perle de Tracy Chevalier
16 ~  Autobiographie d'une Courgette de Gilles Paris
17 ~  PS : I love you de Cecelia Ahern
18 ~  Là où j'irai de Gayle Forman
19 ~  Le Temps n'est rien / De toute éternité de Audrey Niffenegger

        Remplacé par Ne t'inquiète pas pour moi de Alice Kuipers
20 ~  Les pages de notre amour de Nicholas Sparks

 

Les jokers :

1 ~  L'Attentat de Yasmina Khadra
2 ~  Le Parfum de Patrick Süskind
3 ~  Deux filles sur le toit de Alice Kuipers
4 ~  Ne t'inquiète pas pour moi de Alice Kuipers
5 ~  Le maître des illusions de Donna Tartt

 

Départ : 5/20

Objectif : médaille de chocolat

Repost 0
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 17:10

Informations :

 

Titre VO : Glister

Traducteur : Catherine Richard

Edition : Points

Date de parution : 2012

Nombre de pages : 307 p.

A propos de l'auteur : John Burnside est né le 19 mars 1955 dans le Fife, en Ecosse, où il vit actuellement. Il a étudié au collège des Arts et Technologies de Cambridge. Ancien écrivain en résidence à l'université Dundee, il enseigne aujourd'hui à l'université Saint Andrews. Poète reconnu, le prix Whitbread de poésie lui a été décerné en 2000.

 

 

 

 

Des adolescents disparaissent mais ici ça n’a aucune importance. Ici, c’est l’Intraville, lieu de pluie et de brouillard où les vapeurs toxiques embrument les esprits et dégradent les corps. Malgré ce marasme, Léonard, 14 ans, a soif de vivre. Brillant et passionné, il dévore les livres, aime les filles et les virées entre amis. Dans les limbes, l’espoir scintille…

 

 

 

Mon avis

 

Dur dur d’écrire une chronique sur ce roman… Je ressors de ma lecture en ayant l’impression d’être complètement à côté de la plaque. Pour cette raison, je ne vais même pas essayer de résumer ce roman. Je ne saurai pas par quel bout commencer…

 

Dès le départ, j’ai été totalement perdue. Alors que le prologue nous apprend que Léonard, 14 ans, va nous raconter son histoire, les premiers chapitres ne parlent pas du tout de lui. En fait, j’ai trouvé le roman en entier assez décousu, et je n’ai jamais compris où l’auteur voulait en venir. Il n’y a pas vraiment d’intrigue, et les personnages sont très particuliers : un peu fous, désabusés, malades,… Quant à la fin, je n’en parle même pas : quelle est cette étrange machine ? Est-elle réelle ou est-ce une divagation de Lionel ? …

 

Plus qu’un roman, j’ai plutôt l’impression que Scintillation est un mélange de réflexion sur de nombreux thèmes : écologie, folie, morale, violence, quête de vérité,… livré sur un fond d’histoire policière (avec la disparition des jeunes garçons).

Même le décor très particulier de l’Intraville - oppressant, noir, et même glauque - m’a laissé de marbre.

 

Bref, je referme ce roman, cet OVNI littéraire devrais-je dire, aussi perplexe qu’au début, et un peu triste de n’avoir pas su apprécier l’écriture si particulière de John Burnside.

 

 

 

Autres avis :

 

* Iluze

* Clara

* Marmotte

* Achille49

* Nahe

 

 

prixdumeilleurroman.png

Repost 0
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 12:43

Informations :

 

Titre VF : Le cirque des rêves

 

Edition : Vintage

Date de parution : 2012

Nombre de pages : 490 p.

A propos de l'auteur : Erin Morgenstern est née en 1978, dans le Massachusetts. Elle est écrivain et artiste peintre.

 

 

 

 

The circus arrives without warning.

No announcements precede it…

It is simply there, when yesterday it was not.

 

 

Mon avis :

 

Le résumé français en dévoile beaucoup trop, et en même temps donne une idée assez réductrice du livre, donc je ne préfère pas le mettre.

Ce livre est un gros coup de cœur. Plusieurs raisons à cela. Tout d’abord, l’histoire est intéressante et joliment menée :

 

Célia est la fille d’un illustre illusionniste, Prospero. Marco est un orphelin que le mystérieux A.H. va prendre comme élève. A travers Célia et Marco, les deux maîtres se livrent un concours de magiciens. La compétition prend place dans le Cirque des rêves. Célia devient l’illusionniste du cirque, tandis que Marco travaille pour Chandresh, le propriétaire du cirque.

Ils ne se connaissent pas, et pourtant ils doivent s’affronter dans un duel dont ils ne connaissent même pas les règles. Ils ne se connaissent pas, mais ça ne les empêchera pas de tomber amoureux.

 

Comme Marco et Célia, on ne sait pas grand-chose de ce duel de magicien, au départ. C’est au fur et à mesure de l’histoire qu’on en devinera de plus en plus, jusqu’à en comprendre l’enjeu.

J’ai aussi apprécié le côté « romance » du roman. Non seulement l’histoire d’amour entre Célia et Marco très touchante (j’ai adoré chaque passage où les deux personnages sont ensembles) mais en plus elle n’est pas omniprésente. Marco et Célia se rencontre assez tardivement, et une fois qu’ils se sont rencontrés, l’histoire ne tombe pas dans la mièvrerie.

 

Un autre point fort du roman réside en ses personnages. Le roman ne tourne pas que autour de Célia et Marco, et l’auteur laisse la place à certains autres protagonistes, comme Popper et Wilge, les jumeaux, que je trouve particulièrement intéressants (mais il y aussi Isobel, Friedrick, Tsukiko, ou encore Bailey). Le fait que chaque chapitre soit écrit du point de vue d’un autre personnage n’y est pas étranger.

 

Mais ce qui rend Le cirque des rêves unique, c’est justement la présence du cirque. Ce lieu dans lequel le duel prend place est un personnage à part entière. Un personnage absolument magnifique, qu’on découvre à chaque page, et devant lequel on s’émerveille. En plus de le découvrir grâce à l’histoire de Marco et Célia, Erin Morgenstern a rajouté des chapitres dans lesquels on découvre chaque fois une tente en particulier.

Et comment ne pas tomber sous le charme de ce cirque si particulier, où tout est noir et blanc, et où chaque tente offre une nouvelle découverte enchanteresse ? Comment ne pas avoir envie à son tour de découvrir le jardin de glace, la tente des acrobates ou de la contorsionniste, le hall aux miroirs, ou encore le labyrinthe ? D’autant plus que la magie du lieu est superbement retranscrite par l’écriture d’Erin Morgenstern, toute en poésie (je me demande d’ailleurs si la traduction française rend hommage à la version originale…)

 

La seule chose qui mérite une toute petite critique (et encore, avec un peu de concentration, ce n’est pas vraiment gênant), est le fait qu’il faut bien faire attention aux dates notées en début de chapitre. En effet, on va et vient dans le temps, on jongle entre passé et futur.

 

Bref, difficile de retranscrire la beauté et la magie du roman. Pour moi, Le cirque des rêves est un roman formidable que j’ai eu du mail à refermer, et cela en grande partie à cause du cirque en lui-même. Et pour ne rien gâcher, le livre en lui même est particulièrement beau : la couverture est splendide, et la tranche des pages est rouge.

 

 

 

Autres avis :

 

* Plume

* Lanyla

* Cajou

* Lulai lis

* Melo

Repost 0
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 14:05

L'année 2012 va très bientôt prendre fin, c'est donc le moment de faire un point sur les challenges auxquels je participe !

 

Commençons tout d'abord par les baby challenges de Livraddict, puisqu'ils se terminent demain.


fantasyir

J'ai commencé le challenge avec 6 livres sur 20 lus, et j'espèrais atteindre la médaille de bronze (à savoir 12/20).

Durant l'année, j'ai lu :

     - Druide de Oliver Peru

     - Le Château de Hurle, tome 1 de Diana Wynne Jones

     - Fils-des-Brumes, tome 1 : L'Empire ultime de Brandon Sanderson

     - Les Chroniques de Krondor, tome 1 : Pug, l'apprenti de Raymond E. Feist

     - Bilbo le hobbit de J.R.R. Tolkien

     - Les Éveilleurs, tome 1 : Salicande de Pauline Alphen

     - L'Ange de la nuit, tome 1 : La Voie des ombres de Brent Weeks

7 livres lus cette année, ce qui porte mon score final à 13/20 : objectif atteint !

 

 

drame


J'ai commencé le challenge avec 3 livres sur 20 lus, et j'espèrais atteindre la médaille de chocolat (à savoir 8/20).

Durant l'année, j'ai lu :

     - Les Cerfs-volants de Kaboul de Khaled Hosseini

     - Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee

     - PS : I love you de Cecelia Ahern

3 livres lus cette année, ce qui porte mon score final à 6/20 : loupé !

 

 

classique

J'ai commencé le challenge avec 3 livres sur 20 lus, et j'espèrais atteindre la médaille de chocolat (à savoir 8/20).

Durant l'année, j'ai lu :

     - La Confusion des sentiments de Stefan Zweig

     - Persuasion de Jane Austen

2 livres lus cette année, ce qui porte mon score final à 5/20 : loupé !

 

 

Bilan : Me serais-je surestimée ? En tout cas, je me suis bien amusée et ces challenges m'ont permis de lire certains titres que je n'aurais peut être pas lu sans cela. Je retenterai l'expérience en 2013 !

 

 

challenge littérature+cinema

Je suis aussi inscrite au challenge La littérature fait son cinéma, qui se termine le 5 avril 2013.

Pour le moment, j'ai lu 4 livres :

     - Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, de Harper Lee

     - Le fantôme de l'opéra, de Gaston Leroux

     - Raison et sentiments, de Jane Austen

     - La couleur des sentiments, de Kathryn Stockett

 

 

 

à la découverte de vos incontournables

Enfin, concernant le challenge A la découverte de vos incontournables : je totalise 10 points, avec la lecture de BZRK et de Une place à prendre.

Repost 0
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 12:24

Grande nouvelle : je vais faire partie d'un jury littéraire!

 

En effet, j'ai appris que j'ai été sélectionnée pour faire partie du jury du Prix du meilleur roman des lecteurs de Points, avec 39 autres personnes.

Je vais donc lire les 10 romans en compétition, donner mon avis, et enfin, en mai prochain, voter pour mon roman préféré.

 

C'est la première fois que je suis choisie pour faire partie d'un jury, et je suis vraiment pressée de commencer ces lectures !

 

Dans quelques jours, je vais recevoir les 5 premiers romans :

 

Patty, Richard et Walter. Ils étaient libres. Libres de s’aimer, de se perdre, de choisir la vie dont ils rêvaient. Aujourd’hui, les espoirs l’ont cédé à l’amertume. Patty a épousé Walter et est devenue mère au foyer. Les enfants partis, Walter s’investit dans l’écologie et Patty se laisse submerger par le quotidien. Un jour Richard réapparaît et avec lui la question : avons-nous fait les bons choix ?

 

 

 Dans l’obscurité d’un village sarde, une silhouette drapée d’un châle longe les murs, pénètre dans une maison un instant, puis disparaît tel un mirage. À l’aube, un vieillard agonisant aura enfin trouvé la paix. L’ accabadora, la dernière mère, a œuvré. Maria, fille adoptive de Tzia, heurtée par cette coutume, l’interroge. Il est des mystères auxquels seule une mère peut vous initier…

 

 

 Des adolescents disparaissent mais ici ça n’a aucune importance. Ici, c’est l’Intraville, lieu de pluie et de brouillard où les vapeurs toxiques des usines embrument les esprits et dégradent les corps. Malgré ce marasme, Leonard, 14 ans, a soif de vivre. Brillant et passionné, il dévore les livres, aime les filles et affectionne les virées entre amis. Dans les limbes, l’espoir scintille…

 

 

Ofer, mon enfant, nous irons ensemble à la frontière palestinienne. Tu rejoindras le camion militaire et je partirai sans me retourner. Je marcherai sur les chemins de Galilée, avançant toujours, jusqu’à ton retour. Je n’irai pas seule. Avram, mon amour de jeunesse, sera avec moi. Je lui parlerai de toi, de tes colères, tes silences butés, ton sourire et tes sanglots. Ofer, mon enfant, reviens-moi

 

 

Du monde, Kounnioupattoumma ne sait rien, sinon que son grand-père avait un éléphant ! Fille de notables musulmans, elle est en âge d’être mariée. Pour sa mère, les prétendants ne sont jamais assez beaux, riches, puissants… surtout quand on songe à la splendeur passée de la famille. Hélas, la voici ruinée ! La jeune fille peut enfin prétendre à des jours meilleurs…

 

 

Les 5 autres romans suivront, de janvier à avril 2013.

Repost 0
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 15:29

Informations :

 

Edition : Christian Bourgois

Traducteur : Christine Laferrière

Date de parution : 2012

Nombre de pages : 151 p.

A propos de l'auteur : Née Chloe Anthony Wofford dans une famille ouvrière de quatre enfants, Toni Morrison s'intéresse très tôt à la littérature et se passionne en particulier pour les œuvres de Jane Austen et Léon Tolstoï.

Elle s'inscrit à l'Université Howard en 1945 pour étudier la littérature. Après son diplôme, elle entame une carrière de professeur à l'Université.

En 1958, elle épouse Howard Morrison, avec qui elle aura deux enfants. Après son divorce en 1964, elle s'installe à Syracuse puis à New York et travaille comme éditrice chez Ramdon House et est chargée du secteur de la littérature noire. Parallèlement, elle enseigne l'anglais à l'Université d'État de New York, avant d'obtenir un poste de professeur de littérature à l'Université de Princeton où elle restera en activité jusqu'en 2006.

Elle écrit son premier roman, The Bluest Eye, à l'âge de 39 ans. Elle obtient le prix Pulitzer pour Beloved en 1988 et reçoit le prix Nobel de littérature en 1993 pour l'ensemble de son œuvre. (source : evene.fr)

 

 

 

 

Toni Morrison nous plonge dans l’Amérique des années 1950.

 

 

 

Mon avis :

 

J’ai profité des Matchs de la rentrée littéraire organisés par Priceminister (que je remercie au passage, et tout particulièrement Olivier) pour découvrir Home.

C’est le premier roman de Toni Morrison que je lis. J’avais envie de profiter de l’occasion pour découvrir quelque chose de nouveau. Attirée par le titre, et par la quatrième de couverture qui ne dit pas grand-chose, je me suis donc lancée dans cette lecture.

 

Home, c’est l’histoire de Franck Money, un jeune homme Noir qui rentre en Amérique après avoir fait la guerre de Corée et qui va traverser le pays afin de retrouver sa sœur, gravement malade.

 

On plonge dans ce roman à l’aveuglette. Après un chapitre narrant un souvenir de Franck, on fait la connaissance de ce dernier, alors qu’il se trouve dans un hôpital psychiatrique. Qui est-il ? Pourquoi est-il là ? Quelle est son histoire ? Pourquoi cherche-t-il à aller en Géorgie ?

Ce manque d’information est quelque peu perturbant, mais pas désagréable. Au contraire, ça a titillé ma curiosité, et je n’ai cessé de faire des spéculations au cours de ma lecture.

De plus, le roman est court mais parfaitement construit. Même si on ne sait absolument pas où on va, Toni Morrison, elle le sait. De ce fait, toutes ces réponses viendront petit à petit, au fil de l’histoire et en temps voulu, et il faudra attendre la fin du roman pour tout comprendre.

 

L’histoire est intéressante, abordant la ségrégation en Amérique dans les années 1950. Grâce à l’écriture nette, tranchée, sans fioriture de Toni Morrison, on voit toutes les difficultés auxquelles Franck doit faire face. Ses démons personnels, mais aussi le racisme, la violence,…

Mais c’est là que le bât blesse. J’ai trouvé le style de Toni Morrison trop épuré, trop froid, sans émotion. Du coup, j’ai suivi le périple de Franck d’une manière très détachée, sans m’attacher à lui, ou même à sa sœur.

 

Bref, alors même que Home est habillement structuré et écrit, et que son histoire est captivante, je n’ai pas vraiment été touché par ce roman, à cause du style trop épuré de l’auteur.

 

Je n’ai pas l’habitude de noter les romans que je lis, mais comme ça fait partie du jeu des Matchs de la rentrée littéraire, j’attribue la note de 13/20 à Home.

 

 

 

Autres avis :

 

* ladelyrante

* Nelfe

* Well-read-kid

* Aaliz

* Radicale

 

 

Lien vers la fiche Priceminister

Repost 0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 10:50

Information :

 

Titre VF : Une place à prendre

 

Edition : Editions Little, Brown and Company

Date de parution : 2012

Nombre de pages : 504 p.

A propos de l'auteur : Joanne Rowling est née en juillet 1965 en Angleterre. Avec un diplôme universitaire supérieur en poche, elle déménage ensuite à Londres et travaille, entre autres, comme assistante de recherches chez Amnesty International. Jo déménage ensuite au nord du Portugal, où elle enseigne l'anglais comme langue étrangère. A la fin de son mariage, Jessica et elle rentrent au Royaume-Uni pour vivre à Edimbourg, où elle vit toujours, avec son mari et ses trois enfants.

Après un OBE (ordre de chevalerie du système honorifique britannique) pour ses services rendus à la littérature enfantine, J.K. Rowling a reçu de nombreux prix et diplômes honorifiques. The Casual Vacancy est son premier roman pour adultes. (source : http://www.jkrowling.com)

 

 

 

 

When Barry Fairbrother dies in his early forties, the town of Pagford is left in shock. Pagford is, seemingly, an English idyll, with a cobbled market square and an ancient abbey, but what lies behind the pretty façade is a town at war.

 

Rich at war with poor, teenagers at war with their parents, wives at war with their husbands, teachers at war with their pupils… Pagford is not what it first seems.

 

And the empty seat left by Barry on the Parish Council soon becomes the catalyst for the biggest war the town has yet seen. Who will triumph in an election fraught with passion, duplicity and unexpected revelations?

 

 

 

Mon avis :

 

Avant tout, je pense qu’il faut le dire et le répéter : Une place à prendre n’a absolument rien à voir avec Harry Potter ! Si vous voulez retrouver quelque chose de semblable au monde du plus célèbre sorcier à lunette, passez votre chemin.

Deuxième chose à noter : j’ai lu ce roman en VO, et comme pour mon plus grand malheur je ne suis pas encore bilingue, je n’ai pas compris absolument toutes les phrases, certains détails ont échappé à ma compréhension.

 

Mais avant d’aller plus loin, voici le résumé français :

Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable.

Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancœurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie.

 

 

Une des choses qu’on peut affirmer, c’est que J.K. Rowling a été attendu au tournant. Et que son nouveau roman n’a laissé personne indifférent.

J’ai commencé ma lecture très inquiète. D’une part parce que j’avais entendu dire que les premières critiques étaient loin d’être enthousiastes. D’autre part parce que le livre a souvent été décrit comme un roman policier. Et les romans policiers, c’est vraiment pas ma tasse de thé (mais bon, c’est J.K. Rowling. Même si ça avait été un roman d’horreur, j’aurai quand même lu son nouveau roman).

 

Quant est-il au final ?

J’ai été agréablement surprise. D’abord, parce que je ne vois pas franchement ce qu’il y a de policier là dedans. Pour moi, un roman policier parle de crime, d’enquêtes,… Et ce n’est pas le cas ici. En fait, J.K. Rowling nous dépeint la vie des habitants de Pagford, que vient chambouler la mort de Barry Fairbrother (qui n’a pas été assassiné, comme je l’imaginais avant d’ouvrir le bouquin). La lutte pour sa place au Conseil municipale va révéler la face cachée de chacun.

 

Ensuite, je ne l’ai pas trouvé mauvais du tout, ce roman, au contraire ! Pour moi, ce n’est clairement pas l’intrigue qui fait la force d’Une place à prendre, et ce n’est pas là que réside l’intérêt. Et c’est une bonne chose, car cette intrigue est un peu légère, et ne justifie pas un roman aussi épais (500 pages en anglais, 680 en français). A mon sens, l’intrigue n’est là que pour révéler les personnages.

 

Car c’est ici que réside toute la force du roman, dans ses personnages. Très bien écrits et décrits, ils nous donnent un bel échantillon de la nature humaine, et de ses travers. En effet, le nouveau roman de J.K. Rowling est loin d’être un conte de fée. Les personnages sont pour la plupart imbuvables, et la description de la société assez noire et pessimiste. Cependant, le style de J.K. Rowling, son humour grinçant, font très bien passer tout ça.

A vrai dire, ils m’ont amusés, ces personnages, avec les étroitesses d’esprit, leurs problèmes de couples, leurs mesquineries,…

 

Pour tout dire, les seules choses qui m’ont vraiment gênées, dans ce roman, sont les quelques longueurs qui découlent de la simplicité de l’intrigue ; et le fait que J.K. Rowling se « lâche » un peu trop à mon goût. Elle ne s’épargne ni la vulgarité, ni les scènes très crues. Et j’ai été un peu choquée et déstabilisée.

 

Bref, Une place à prendre est pour moi un très bon roman de mœurs, et prouve que J.K. Rowling a du talent à revendre. Il aurait peut être été bon de raccourcir d’une centaine de pages ce roman, néanmoins j’ai pris beaucoup de plaisir à le lire : les personnages m’ont convaincus, et le ton assez noir ainsi que la fin n’ont pas été pour me déplaire.

 

 

 

lecture commune

  Clédesol, Eimelle, Alexia77, Zina, tigrou414, et les autres.

 

 

 

à la découverte de vos incontournables

 

 

Repost 0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 14:49

Informations :

 

Edition : Gallimard jeunesse

Date de parution : 2012

Nombre de pages : 330

A propos de l'auteur : Née à Paris en 1984, Aurélie Gerlach est diplômée de Sciences Po Paris. Passionnée par le Japon depuis l'adolescence, elle a étudié pendant un an à l'université Waseda à Tôkyô, et depuis, retourne régulièrement au Pays du Soleil levant. Journaliste en région parisienne, elle tient notamment une chronique récurrente dans le magazine "Japan Lifestyle" où elle raconte les aventures d'une blonde au Japon. Le reste de son temps, Aurélie le consacre à son groupe de rock, Babooszchka, et à peindre des toiles abstraites fluos. (source : www.gallimard-jeunesse.fr)

 

 

 

 

Lola Frizmuth, dix-huit ans, un charisme hors normes et un physique de rêve, décide de fuguer vers le Japon, quelques semaines avant de passer le bac, pour retrouver Tristan, son âme sœur… Et la voilà embringuée dans une histoire trop « chelou ». Dans l’avion, un gangster japonais échange la carte SIM de son portable, truffée d’infos top secret, avec celle de Lola. Résultat : arrivée à Tokyo, Lola, qui ne connait pas un mot de japonais, n’a plus un seul contact dans son téléphone. Des types armés en costume rayé la talonnent. Et Tristan est dans les bras d’une autre…

 

 

 

Mon avis :

 

Tout d'abord, merci aux éditions Gallimard pour cette nouvelle découverte. Mais malheureusement,  je n’ai vraiment pas aimé Où est passée Lola Frizmuth? .

J’avais quelques a priori avant de commencer ma lecture, mais j’étais décidé à laisser sa chance à ce roman. Parfois, on peut avoir de bonnes surprises, comme ça a été le cas pour moi avec Candy Pop. Mais là… J’ai rapidement jeté l’éponge, et j’ai lu la majorité du roman en diagonal.

 

On commence avec un échange de SMS entre Lola et sa sœur. Et par conséquent, Lola utilise le langage SMS. Je n’ai rien contre les abréviations, je les comprends et les utilise moi-même. Mais le langage SMS, c’est une autre paire de manche. Je trouve ça désagréable au possible, et j’ai horreur de lire des messages de ce type. Déjà, ça commençait mal.

 

Ensuite, le personnage de Lola m’a horripilé au plus haut point. Passons sur le fait que l’héroïne est une adolescente blonde, magnifique, avec de la répartie,… Parfaite, quoi. S’il n’y avait eu que cela, j’aurai peut être pu faire abstraction. Mais son caractère, sa façon de ne se préoccuper que d’elle, d’être certaine d’avoir toujours raison, de ne jamais se préoccuper des conséquences,… J’ai trouvé Lola futile et sans intérêt.

Les autres personnages ne m’ont pas plus convaincus, étant tous un peu cliché. Tristan, le petit-ami beau gosse de Lola, qui en fait n’en a rien à faire d’elle ; Lionel, l’intello à lunette qui craque bien sur pour la sublime héroïne ; Tanaka, le yakuza zélé mais lassé par son métier ; … A mon sens, c’est du déjà vu.

 

Enfin, pour ne rien arranger, je n’ai pas du tout accroché à l’histoire, bien trop déjantée pour moi, et par conséquent pas crédible une seconde. Déjà, la probabilité de vouloir fuguer à l’autre bout du monde (et d’en avoir les moyens !) et de se retrouver dans l’avion à côté d’un yakuza est extrêmement faible. Et les enchaînements d’évènements ne sont pas plus réalistes (la cerise sur le gâteau c’est, pour moi, le père de Lola)…

 

Bref, certains aimeront surement le côté complètement barré de ce roman et rigoleront des aventures de Lola et de son inconscience (preuve en est le grand nombre de bons avis que j'ai lu sur internet), mais ça n’a pas été mon cas. J’ai lu Où est passée Lola Frizmuth sans en retirer aucun plaisir, excepté celui de refermer ce livre.

 

 

 

Autres avis :

 

* Lauredumiroir

* freelfe

* Mety Yuro

* Crouton

* la voix du livre

 

Repost 0
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 13:05

Informations :

 

Edition : Gallimard jeunesse

Traducteur : Bruno Krebs

Date de parution : 2012

Nombre de pages : 215 p.

A propos de l'auteur : Patrick Ness est né aux États-Unis, dans l'État de Virginie. Passionné par la lecture et l'écriture, il étudie la littérature anglaise aux États-Unis. En 1999, il s'installe à Londres et enseigne pendant trois ans l'écriture à Oxford. Il est l'auteur de deux romans pour adultes. Il écrit également pour la radio et travaille comme critique littéraire pour le journal anglais «The Guardian». (source : Cercle Gallimard de l'enseignement)

 

 

 

 

Depuis que sa mère est malade, Conor redoute la nuit et ses cauchemars. Quelques minutes après minuit, un monstre apparait, qui apporte avec lui l’obscurité, le vent et les cris. C’est quelque chose de très ancien, et de sauvage.

Le monstre vient chercher la vérité.

 

 

 

Mon avis :

 

Attirée dès sa sortie par la couverture, que je trouve magnifique, je me suis enfin plongée dans ce roman de Patrick Ness, tiré d’une idée originale de Shiobhan Dowd (décédée il y a quelques années), et illustré par Jim Kay.

 

Patrick Ness nous raconte l’histoire de Conor, un jeune garçon qui vit une période très difficile. En effet, sa mère souffre d’un cancer, et suit un traitement depuis plusieurs mois. Depuis ce moment, d’ailleurs, Conor fait un cauchemar, tous les soirs le même.

Cependant, un soir, quelques minutes après minuit, un monstre vient rendre visite à Conor. Un monstre immense et terrifiant, qui vient pour raconter trois histoires au jeune garçon. Mais la dernière histoire, la quatrième, c’est Conor qui devra la raconter. Et le monstre attend de lui la vérité.

 

Quelques minutes après minuit est un véritable coup de cœur. Tout d’abord pour l’histoire en elle-même. Une histoire touchante, celle de Conor, qui doit faire face à la maladie de sa mère, et qui espère encore et toujours sa guérison.

Ses espoirs, son malaise, sa colère,… sont très bien retranscrits, et je me suis très rapidement attachée à Conor. Le lecteur est tout le temps avec le jeune garçon, dans son quotidien. On voit ses difficultés à l’école, où il devient peu à peu transparent ; ses confrontations avec sa grand-mère, qui essaie de le préparer au pire ; l’absence de son père, qui a déménagé aux Etats-Unis. Combien de fois j’ai voulu pouvoir intervenir dans l’histoire pour le réconforter !

 

Ensuite, la relation de Conor avec le Monstre est complexe et ambiguë. Tout le long du roman, je n’ai cessé de me demander ce que le Monstre veut vraiment, quelle histoire il espère entendre de la bouche de Conor, et comment le Monstre peut aider le jeune garçon.

Les histoires du Monstre sont évidemment un autre point fort du roman. Ce sont des petites histoires très surprenantes, car elles prennent le contre-pied des contes habituels, et elles visent à donner à Conor matière à réflexion, à insuffler en lui un peu de sagesse. A chaque fois, j’ai été décontenancé par la chute de ces petits contes, même après avoir compris comment le Monstre construit ses histoires.

 

Enfin, ce qui fait de ce roman une merveille, c’est aussi les illustrations splendides de Jim Kay. Ces illustrations à l’encre noire, qui peuplent le roman, s’accordent parfaitement avec l’atmosphère du roman, avec son côté sombre, et y ajoute une poésie supplémentaire. J’ai savouré chaque illustration.

Quelques minutes après minuit est un roman qui se regardent autant qu’il se lit.

 

Bref, je ne sais pas si je suis arrivée à retranscrire dans ce billet l’émotion qu’a susciter la lecture de ce roman, mais je ne peux que vous le conseiller. Chaque lecteur, autant les adolescents que les adultes, y trouvera son compte.

Quelques minutes après minuit est pour moi une pépite, un livre comme on n’en lit pas tout les jours, et surtout, un roman qu’on n’oublie pas.

 

 

 

 

(images : http://alittlematterwhatever.over-blog.fr)

 

 

Autres avis :

 

* Sophie Pilaire

* Amadis

* a little matter

* LegoLegitisLegimus

* Radicale

 

Repost 0
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 15:16

c'est lundi

 

Rendez-vous hebdomadaire initié par Mallou, et repris par Galleane, chez qui vous retrouverez les autres participants.

 

 

 

Ce que j'ai lu la semaine dernière :

 

 

 

 

 

Ce que je lis en ce moment :

 

 

 

 

Ce que je lirai ensuite :

 

 

 

 

Et vous, que lisez-vous ?

Repost 0

Présentation

  • : La folie des livres
  • La folie des livres
  • : Bienvenue sur mon blog, où vous pourrez trouver les chroniques de mes différentes lectures. J'espère vous faire partager mes coups de coeur!
  • Contact

En ce moment, je lis

http://www.livraddict.com/covers/85/85129/couv29552675.jpg

Rechercher

J'y suis aussi :

Suivez-moi sur Hellocoton

Mon profil sur Babelio.com

Partenaires

49134_100001596336356_7436_n.jpg