Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 17:24

Informations :

 

Edition : L'Atalante

Collection : La Dentelle du cygne

Date de parution : 2004

Nombre de pages : 458 p.

A propos de l'auteur : Sylvie Denis a été directrice littéraire de la revue Cyberdreams à la fin de années 90, elle est anthologiste (Escales 2001 au Fleuve noir) et traductrice. Elle a publié en 2003 un recueil de nouvelles chez Folio SF, Jardins virtuels. Haute-École est son premier roman. (source : Amazon)

 

 

 

 

Aux pieds des Murailles de Brume, dans le Royaume extérieure, les enfants doués de pouvoirs magiques sont enlevés à leurs familles pour être éduqués à la Haute-Ecole, puis contraints de servir le Royaume et ses privilégiés.

 

Les magiciens encore libres se cachent dans les villages. Seule Madge Mayfield, couturière de son état, vit à la capitale où elle espionne le château avec quelque uns de ses protégés dont le fascinant Arik Renshaw, favori de l'héritier du trône, mage le plus puissant de sa génération, ennemi viscéral d'Hérus Tork, l'homme aux yeux couleurs d'huître, qui orchestre une politique de terreur à la direction de la Haute-Ecole.

 

Intrigues de cour, magiciens aux pouvoirs inouïs, résistants engagés pour un monde meilleur, tout est réuni pour que la révolte éclate. Mais Arik et Madge doivent persuader les leurs de passer à l'action...

 

 

 

Mon avis

 

Voilà un roman qui commence d'une façon majestueuse, avec beaucoup de style.

Dans une société où les personnes douées de pouvoirs magiques sont asservis afin de servir le royaume, le terrifiant Hérus Tork prend le contrôle de Haute-Ecole, traitant avec encore plus de cruauté les apprentis, afin de servir ses intérêts personnels.

Seule une petite bande de magiciens, autour de Madge Mayfield et Arik Renshaw, se révolte contre ce système. Rejoint peu à peu par des enfants, ils vont tenter de renverser le système.

 

J'ai été emballé dès les premières pages du roman. Il y a beaucoup de personnages qui interviennent, certains dont on devine facilement l'importance, d'autres plus difficiles à relier à l'histoire, et certains qui nous bernent totalement. Et c'est là une des richesses de ce roman.

J'ai aussi particulièrement apprécié les petites citations en début de chapitre, qui dessinent et éclairent ce monde, cette société, et les personnages.

Enfin, c'est un roman particulièrement riche : la magie a ses règles propres, le monde à une histoire bien à lui, une culture, des croyances,...

 

Mon personnage préféré est définitivement Arik Renshaw (que j'imagine un peu comme Hauru, pour ceux qui connaissent Le château ambulant de Hayao Miyazaki). Là est justement le seul et unique problème de ce livre (pour moi) : à m'être trop attaché à ce personnage, j'ai eu beaucoup de mal avec la fin du livre, qui m'a révolté et que je n'ai pas du tout apprécié.

Non, non, je ne dirai rien de plus. Si vous voulez savoir, vous n'avez qu'à lire ce livre ! Et puis de toute façon, c'est au dessus de tout ce que vous pouvez imaginer.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La folie des livres
  • La folie des livres
  • : Bienvenue sur mon blog, où vous pourrez trouver les chroniques de mes différentes lectures. J'espère vous faire partager mes coups de coeur!
  • Contact

En ce moment, je lis

http://www.livraddict.com/covers/85/85129/couv29552675.jpg

Rechercher

J'y suis aussi :

Suivez-moi sur Hellocoton

Mon profil sur Babelio.com

Partenaires

49134_100001596336356_7436_n.jpg